Des lignes de vie pour travailler en hauteur en toute sécurité

Actualités - Image d'intro
Transervice est une entreprise qui fait l’entretien de flottes de véhicules pour plusieurs compagnies de service publics bien connues. Certains travaux comme l’entretien des nacelles requièrent que les techniciens travaillent en hauteur. Le comité de santé et de sécurité de Transervice souhaitait s’assurer que les techniciens puissent travailler en toute sécurité. Comme les nouveaux camions sont plus hauts, les techniciens doivent travailler à plus de 3m du sol. Il faut donc trouver des solutions pour contrôler les risques de chute : c’est à la fois le gros bon sens et une obligation réglementaire1 .

1 Règlement sur la santé et la sécurité du travail (S 2.1, r. 13), art 33.1 ss.

Pour l’entreprise, le défi consiste à trouver une solution à la fois sécuritaire et fonctionnelle. Pour comprendre comment l’entreprise a résolu ce problème, nous avons rencontré MM. Francis Beauchemin, directeur des opérations sur la Rive-Sud, et Sébastien Cardinal, directeur des opérations sur la RiveNord impliqués dans ce projet dès le début.

L’utilisation de ligne de vie s'impose

Quelques approches ont été évaluées (voir le tableau 1). On est rapidement arrivé à la conclusion que seule l’utilisation de lignes de vie permettait de protéger pleinement les travailleurs pour l’ensemble des travaux en hauteur. On s’est servi d’un grand centre d’entretien, celui de Saint-Bruno, pour en faire un banc d’essai.

Le processus d’installation n’a pas été pris à la légère. Il a d’abord fallu s’entendre avec le propriétaire du bâtiment pour les modifications structurales. La ligne de vie a été conçue par un ingénieur qui s’est assuré de la solidité du bâtiment et a conçu les renforcements nécessaires.

Deux lignes de vie ont été installées de chaque côté de trois baies de travail. Elles ont été placées de façon à ce que le câble de l’enrouleur soit derrière le travailleur et ne nuise pas au travail. Ils ont choisi d’installer deux lignes de vie parce que certaines tâches requièrent deux techniciens.

Des lignes de vie pour travailler en hauteur en toute sécurité

L’installation des lignes de vie a requis l'analyse de la structure du bâtiment par un ingénieur.


 

Des lignes de vie pour travailler en hauteur en toute sécurité

Alain Vigneault, technicien en mécanique chez Transervice Saint-Bruno, s’attache avant d’aller travailler en hauteur


 

Revoir les bonnes pratiques annuellement

Tous les travailleurs suivent annuellement une formation qui couvre les situations présentes dans l’entreprise. Elle inclut l’inspection du harnais, les types d’enrouleur et longe à utiliser selon les situations, la vérification des points d’ancrage, et surtout où et comment s’attacher pour travailler en toute sécurité. On insiste sur l’importance d’inspecter ces équipements à chaque utilisation.

Par ailleurs, on procède une fois par année – et davantage au besoin – à l'entretien de toutes les composantes : la poutre, les treuils, les enrouleurs et les harnais.

Le système a été mis à l’épreuve et est très apprécié par les travailleurs. Il est graduellement implanté dans tous les établissements où l’on effectue l’entretien de nacelles.

En terminant, soulignons que vous pouvez voir cette installation dans l'épisode intitulé : CHUTES, CHOCS ET COUPS de la série Facteurs de risque, produite par Savoir média en collaboration avec l'IRSST, qui est diffusée depuis le 18 février, à 19 h. Cette série met en lumière la contribution de la recherche pour éliminer les risques d’atteinte à la santé et à la sécurité des travailleurs et pour favoriser leur réadaptation.

Des lignes de vie pour travailler en hauteur en toute sécurité

 

Retour à la liste des nouvelles