Êtes-vous en sécurité sous votre pont élévateur ?

Actualités - Image d'intro
Il y a maintenant plus d’un an qu’un jeune mécanicien laissait sa vie sous un véhicule qui a chuté d’un pont élévateur à deux colonnes. Que peut-on faire pour éviter qu’un tel accident ne se produise dans votre atelier ? Dans son rapport, la CSST met en lumière les trois causes de l’accident, qui nécessitent une attention particulière pour tout propriétaire ou utilisateur d’un pont élévateur.

N. B. : Vous pouvez consulter le rapport de la CSST en cliquant sur ce lien.

Cause 1 : Les dispositifs de blocage permettent un jeu latéral

Les dispositifs de blocage servent à garder les bras pivotants bien en place, prévenant ainsi toute chute éventuelle du véhicule par l’absence d’un point d’appui. Ces dispositifs de blocage sont constitués d’un engrenage de blocage qui tourne dans un bloc dentelé. Avec l’usure, le contact entre ces pièces peut diminuer au point de créer un jeu rendant le dispositif inefficace.

Vérifier le déplacement latéral

  • Enclencher le dispositif de blocage.
  • Mesurer le déplacement latéral du bras pivotant.
  • Comparer la mesure à un dispositif neuf de même marque.
  • Procéder au remplacement des pièces en cas de différence importante.

Malheureusement, il n’existe aucune donnée réglementaire quant aux seuils de tolérance acceptable de ces mesures. Il en va de votre bon jugement pour établir le niveau d’usure excessif.

Êtes-vous en sécurité sous votre pont élévateur ?

Cause 2 : L’inclinaison de la surface d’appui du véhicule

Lorsque le véhicule est levé, celui-ci doit reposer sur un plan parfaitement horizontal. Aucune inclinaison vers un côté, vers l’avant ou vers l’arrière ne doit être tolérée puisque cela entraîne des forces latérales importantes sur les bras pivotants, pouvant initier la chute du véhicule.

Vérifier le niveau du plan de levage

  • Vérifier le niveau des bras pivotants et des patins à l’aide d’un niveau torpédo ou d’un rapporteur d’angle.
  • Comparer les mesures entre elles et identifier s’il existe des différences notables.
  • Comparer les mesures avec un pont élévateur neuf de même marque.
  • Faire remplacer ou ajuster les pièces inclinées.

Malheureusement, il n’existe aucune donnée réglementaire quant aux seuils de tolérance acceptable de ces mesures. Il en va de votre bon jugement pour établir le niveau d’usure excessif.

Êtes-vous en sécurité sous votre pont élévateur ?

Vérifier l’intérieur des bras pivotants

Attention, le pont élévateur qui a causé l’accident mortel comportait des plaques soudées à l’intérieur de la partie inférieure des bras pivotants du côté droit et ces plaques étaient absentes du côté gauche. Il se peut que ces plaques se soient détachées à l’usage. Nous vous recommandons fortement de vérifier que l’intérieur des quatre bras pivotants soit identique.

Êtes-vous en sécurité sous votre pont élévateur ?

Cause 3 : L’entretien déficient quant à l’intégrité des dispositifs de blocage

L’entretien préventif des ponts élévateurs demeure un incontournable, puisque la vie de travailleurs est directement en jeu, et ce, plus particulièrement pour l’intégrité des dispositifs de blocages.

Vérifier l’intégrité de l’engrenage

  • Vérifier le contact de toutes les dents de l’engrenage avec le bloc dentelé (usure, bris, fixation du bloc dentelé, etc.).
  • Procéder à l’ajustement ou au remplacement des pièces usées peu importe le coût.

À noter que certains de ces dispositifs semblent présenter des lacunes dans la conception du design et de la qualité du matériau, ce qui fait de la vérification une étape incontournable de l’entretien préventif.

Les dispositifs de blocage devraient être considérés de la même manière que les freins trop usés du véhicule d’un client. La sécurité est un impératif pour tous.

Êtes-vous en sécurité sous votre pont élévateur ?

Pour bâtir votre programme complet d’entretien préventif des ponts élévateurs, consultez notre section portant sur les ponts élévateurs.

 

Retour à la liste des nouvelles