Évitez la méfiance et les rumeurs en communiquant

Évitez la méfiance et les rumeurs en communiquant

Un dirigeant d’atelier de réparation prévoit faire un agrandissement et sollicite un consultant pour le conseiller. Lorsque les travailleurs voient circuler des personnes qui observent les lieux, ils concluent que le bâtiment est à vendre. L’incertitude et la méfiance s’installent parmi les travailleurs et les rumeurs de fermeture et de perte d’emplois circulent. Voici un exemple où la transmission de l’information aurait plutôt réjoui les travailleurs. Évitez les conséquences négatives en communiquant l’information nécessaire auprès de vos équipes de travail.

POURQUOI INFORMER?

Les milieux de travail sont en constante évolution, c’est pourquoi la diffusion régulière d’une information juste permet aux personnes de connaître d’avance les changements susceptibles de modifier le travail et de s’y préparer.

QUI INFORMER?

La liste des personnes à informer comprend toutes celles touchées directement et indirectement. Il faut se questionner sur les impacts que l’information peut avoir sur les personnes dans le milieu de travail. Par exemple, lors de la réparation d’une toiture, le bruit et les odeurs peuvent déranger ou inquiéter plusieurs travailleurs. Pour d’autres situations, on peut se limiter à un groupe ou à une seule personne.

QUOI INFORMER?

L’information à transmettre peut porter autant sur les changements en cours et à venir, les succès, les projets que sur les orientations de l’entreprise. On s’assure que le sujet est d’intérêt et que les décisions qui s’y rattachent sont motivées et cohérentes.

QUAND INFORMER?

L’information doit circuler régulièrement et en continu dans l’entreprise. Il peut être nécessaire de transmettre rapidement une information lors d’un revirement de situation de dernière minute dans la gestion des  opérations. D’autres informations ont avantage à être retardées notamment lorsqu’elles ne sont pas encore officielles.

COMMENT INFORMER?

Les canaux d’information peuvent être multiples (rencontre, babillard, courriel, etc.) et sont choisis en fonction du type d’information à diffuser. Lorsque l’information est susceptible d’entraîner des questionnements,
il est préférable pour les gestionnaires de privilégier des rencontres afin de permettre le dialogue et d’expliquer les décisions.

 

Abonnez-vous à la revue 
Auto Prévention pour ne rien manquer.

Je m'abonne

 

 

 

Retour à la liste des nouvelles

Articles liés