L’aménagement : bien plus que du ménage!

L’aménagement : bien plus que du ménage!

Le Centre de collision de Val-d’Or est né en 2010 du regroupement de trois concessionnaires et d'un centre de carrosserie indépendant de la municipalité. L’objectif était d’être capable de traiter un plus grand nombre de clients tout en étant efficace et moderne. L’entreprise s’est installée dans le bâtiment d’un ancien concessionnaire automobile et l’a rénové de A à Z. Au moment de penser à l'aménagement des lieux, le président directeur général, monsieur Ronny Tessier, a visité plusieurs carrosseries de la province pour s'inspirer des meilleures pratiques de l'industrie. De plus, il s'est fait accompagner dans le processus par un fournisseur pour choisir les bons équipements selon les besoins et la configuration des lieux.

Les éléments d’un bon aménagement

L'atelier est très dégagé (1) et les allées sont larges. Il y est facile de circuler, les risques de collisions et de chutes sont minimisés et l’environnement de travail est agréable.

L’aménagement : bien plus que du ménage!

 


[...] la direction a mis de l’avant la communication à tous les niveaux afin de garder les lieux propres et rangés [...]


 

Le rangement est optimisé (2). Chaque objet, peinture, outil a sa place désignée, ce qui fait que personne ne perd son temps à chercher. Cela améliore le rendement, donc la productivité de l’entreprise.

Chaque débosseleur a ses propres chariots étagés ((3)( sur lesquels sont installées les pièces nécessaires à la réalisation de chaque bon de travail. Lorsque les travaux sur un véhicule sont terminés, ces chariots sont rangés dans une salle séparée, permettant de laisser les aires de travail dégagées en tout temps.

L'installation de deux aires de préparation à rideaux (5) pouvant accueillir trois véhicules à la fois permet un flux de véhicules important et d'avoir des allées accessibles entre les travaux.

 

Le souci de la santé et de la sécurité

La direction porte une attention particulière au choix des équipements afin d’assurer une meilleure qualité de vie aux travailleurs sur les lieux. Parmi tous les risques encourus quotidiennement, l’exposition au bruit est souvent laissé pour compte. Dans cette entreprise, ce risque a été analysé et réduit à la source.

Le choix des compresseurs à vis s’est fait en fonction du niveau sonore et de leur efficacité. Le nouveau modèle émet du bruit d’une intensité bien inférieure à celle d'un compresseur à piston. Également, le remplacement du marteau pneumatique par une jauge de cisaillement (shear à métal) (4) a permis d’obtenir le même effet. Tellement que même les voisins, un centre de location de véhicules situé à même le bâtiment, ont pu constater une nette amélioration. Cette solution s'applique facilement dans la plupart des cas d’utilisation du marteau pneumatique.

D’autre part, la direction a mis de l’avant la communication à tous les niveaux afin de garder les lieux propres et rangés ainsi que pour favoriser les bonnes pratiques en santé et en sécurité du travail.

Yves Dumais, le directeur de l'atelier de carrosserie (6) rencontre ici ses employés pour l'une des deux rencontres journalières. Ils discutent alors des travaux de chacun et des besoins particuliers pour certaines tâches pour rendre le travail le plus fluide possible. Dans certains cas, ils planifient l'aide d'un collègue pour le déplacement des pièces lourdes et volumineuses pour éviter les accidents. Également, le comité de santé et de sécurité rencontre tous les employés de l'atelier une fois par mois. Il fait alors l’analyse des problématiques, le suivi des actions en cours et la revue des nouveaux points apportés.

Un atelier bien rangé fait toute la différence! Il faut simplement que chacun y mette du sien.

 

Retour à la liste des nouvelles