L’arrimage sécuritaire lors du dépannage routier

Actualités - Image d'intro
En dépannage routier, votre sécurité est un enjeu de tous les instants. En effet, vous êtes entouré de véhicules en circulation et êtes tout juste à un bras d’être happé dans certaines situations. Plusieurs éléments rendent difficiles les interventions, comme l’étroitesse de la route, la visibilité réduite causée par la configuration de la route, les conditions environnementales ou bien météorologiques. D’autres risques sont liés aux équipements utilisés comme le bris et la projection de chaînes ou aux méthodes de travail choisies.

Quand vient le temps d’arrimer un véhicule automobile sur votre plateforme, en plus d’être à l’affût de votre propre sécurité, vous êtes responsable de celle des usagers de la route. Il est donc primordial de ne pas tourner les coins ronds, car un véhicule mal arrimé peut se délacer durant le transport et causer des blessures graves ou avoir des conséquences tragiques.

Voici quelques règles d’arrimage à respecter lors de l’utilisation d’une dépanneuse à plateforme.

STABILITÉ ET SOLIDITÉ DE LA CHARGE ARRIMÉE

Le véhicule remorqué ainsi que son contenu doivent être solidement retenus. Ils ne doivent pas se déplacer lors du transport et l’arrimage doit résister aux vibrations causées par l’état de nos belles routes du Québec. Le choix des appareils d’arrimage, tels que les sangles de fibres synthétiques et les chaînes, est déterminant, car ils sont les liens qui maintiennent le véhicule en place. Ils doivent être conçus à cette fin et porter une marque de certification lisible indiquant sa limite de charge nomimale (Work Load Limit, WLL). De plus, assurezvous qu’ils sont en bon état et ne dépassez jamais leur capacité, car une surcharge endommagerait la courroie ou la chaîne qui risquerait de se rompre.

Une inspection rapide du véhicule à transporter vous permettra d’observer son état général ainsi que son contenu. Si du matériel pêle-mêle se trouve dans une camionnette, il est fort possible qu’il bouge en chemin. Par conséquent, vous devez attacher ou couvrir la charge pour éviter sa chute et des accidents de la route.

Après avoir choisi le matériel nécessaire en fonction du véhicule à transporter, vous devez utiliser deux points d’ancrage pour attacher le câble du treuil au véhicule. Comme il est important d’utiliser ceux prévus par les fabricants, généralement situés près des roues, consultez le manuel du manufacturier ou toute autre référence.

Avant la montée du véhicule sur la plateforme, plusieurs opérateurs mettent le treuil au neutre de façon à manipuler plus facilement le câble. Une fois les crochets bien accrochés sous le véhicule, il faut s’assurer que l'embrayage du treuil est enclenché. Faites fonctionner le treuil dans le sens de l'enroulement jusqu'à ce qu'un bruit de toc vous indique que le piston plongeur est bien en place dans le tambour. Inversez ensuite la commande pour relâcher la tension dans le câble et tirer à nouveau pour le tendre.

Lorsque vous installez la première sangle, seul le câble retient le véhicule de reculer sur la plateforme en pente. Avant de le faire, une cale de dimension appropriée placée derrière une roue arrière du véhicule (1) pourra ralentir le mouvement si le câble brise et vous donnera le temps de retirer vos mains ou vos bras afin d’éviter de les faire écraser. Bien sûr, vous devez enlever cette cale avant le transport.

Afin de sécuriser le véhicule sur la plateforme, respectez toujours les exigences de la norme 10 du Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers. Pour plus d'information, appelez au 511. Plusieurs méthodes d'arrimage existent. Si vous ceinturez les roues à l'aide de courroies (1) , il faut installer un minimum de 4 points d’attache. Le câble du treuil ne peut être l'une de ces attaches. Il peut être tentant d’attacher deux roues seulement pour économiser du temps. Cette pratique exerce des tensions inégales affectant la stabilité de l’arrimage. Le déséquilibre des forces crée ainsi une possibilité de rotation du véhicule et éventuellement un relâchement des courroies ou des chaînes.

L’arrimage sécuritaire lors du dépannage routier

L’arrimage sécuritaire lors du dépannage routier

Pensez aussi que si l’une des attaches se détache, la solidité de l’arrimage ne reposera alors que sur les autres.

Pour une utilisation des sangles optimale et sécuritaire, assurez-vous que :

  • a courroie passe au-dessus du moyeu de la roue pour éviter sa rotation (1) .
  • la courroie est protégée de l'usure par abrasion et des coupures. Si elle touche à des pièces mécaniques, il faut utiliser un coin ou une enveloppe de protection.
  • la sangle est suffisamment enroulée autour du tambour du tendeur d’au moins 2,5 tours pour éviter qu’elle se détache en roulant (2) .
  • les sangles sont bien tendues en tirant dessus. Comme un élastique, elles finissent par s’étirer légèrement durant le transport et ne plus serrer adéquatement la roue.
  • vous fixez les tendeurs à cliquet au centre de la plateforme plutôt qu'aux extrémités. Cette manœuvre économise des pas et du temps.
  • les pneus sont en bon état. Des pneus crevés dégonfleront et compromettront la rigidité de l'arrimage.

 

POUR VOTRE SÉCURITÉ

Vous ne serez jamais trop prudent sur la route. Voici d’autres mesures de prévention à considérer qui pourront vous sauver la vie :

  • Soyez visibles et portez toujours un gilet de sécurité de couleur vive muni de bandes réfléchissantes de classe 2 dans la norme CAN/CSA-Z96-09. Munissez-vous de lunettes et de bottes de sécurité, de gants en cuir ainsi que d’un casque (3) .
  • Ne montez jamais sur la plateforme sauf pour le remorquage d’une moto. La plupart des accidents surviennent lorsque le conducteur descend de la plateforme en sautant. Si vous ne pouvez contourner cette règle, faites-le en respectant trois points d’appui et en utilisant les marchepieds ou les poignées.
  • Circulez toujours devant la dépanneuse pour passer d'un côté à l'autre. En passant derrière la plateforme, vous risquez de vous faire happer par un véhicule.
  • Manipuler les commandes du côté opposé à la circulation routière.

L’arrimage sécuritaire lors du dépannage routier

 

Retour à la liste des nouvelles