Le chariot élévateur : peut-on l’utiliser pour élever un travailleur?

Le chariot élévateur : peut-on l’utiliser pour élever un travailleur?

Pour prévenir les chutes lors de travail en hauteur à l’aide du chariot élévateur, plusieurs règles doivent être rigoureusement suivies.

Les règles à suivre

Voici les principales consignes à suivre pour effectuer le levage de travailleurs en sécurité à l’aide d’un chariot élévateur :

(1) La plateforme doit être certifiée par un ingénieur et être attachée de façon sécuritaire au tablier portefourche ou aux fourches du chariot élévateur.
(2) Le mât du chariot élévateur doit demeurer vertical, donc ne doit jamais être incliné vers l’arrière ou vers l’avant.
(3) Le chariot doit être placé sur une base solide et de niveau (aucune pente).
(4) Les commandes de déplacement sont à la position neutre et le frein de stationnement est serré.
(5) Monter et descendre le personnel lentement, avec précaution, et uniquement à sa demande. Ne jamais déplacer le chariot lorsque la plate-forme est élevée.
(6) Le personnel doit rester sur le plancher de la plate-forme. Il est interdit d’utiliser des garde-corps, des passerelles, des échelles, etc. sur la plate-forme pour atteindre un endroit plus haut.
(7) Avoir un cariste qualifié aux commandes du chariot ou prêt à prendre les commandes immédiatement si nécessaire. Si le cariste est à côté du chariot, il doit y avoir des cales de roues pour empêcher tout déplacement du chariot.
(8) Le poids de la plateforme et tout ce qui se trouve à l’intérieur (incluant le ou les travailleurs) ne doit pas dépasser la moitié de la capacité de levage du chariot élévateur.
(9) Même si on respecte toutes ces mesures, il subsiste le danger de renversement du chariot élévateur causé par une collision entre celui-ci et un autre véhicule en circulation. Pour cette raison, on doit placer des cônes ou un autre dispositif de signalisation pour délimiter la zone de travail et avertir de la présence d’un travail en hauteur. Cette mesure de sécurité protège aussi les piétons de la chute d’objets qui pourraient tomber de la plateforme.

Le chariot élévateur Peut-on l’utiliser pour élever un travailleur ?

De plus, si on travaille en hauteur dans une plate-forme située à proximité des portes de garage, on doit cadenasser celles-ci pour empêcher qu’elles ne soient ouvertent et entraînent le renverment de la plate-forme.

Comme le levage de travailleurs à l’aide d’un chariot élévateur est une manœuvre qui comporte plusieurs risques, les règles de sécurité ne doivent pas être prises à la légère. Avant d’élever un travailleur ou de vous faire élever en hauteur, assurez-vous donc que tout sera fait de façon conforme et sécuritaire !

Le harnais : un élément indispensable !

Même si les garde-corps autour de la plate-forme fournissent une certaine protection, certaines tâches peuvent comporter un danger de chute pardessus le garde-corps. Pour cette raison, tout travailleur se trouvant dans la plate-forme doit absolument porter un harnais de sécurité. Le harnais doit être relié au point d’ancrage de la plateforme avec un cordon d’assujettissement ou un enrouleur-dérouleur.

Le chariot élévateur Peut-on l’utiliser pour élever un travailleur ?

La plateforme de levage Pour s’élever en sécurité

Pour élever un ou des travailleurs en sécurité, on doit absolument utiliser une plate-forme approuvée et conçue à cet effet. Elle doit respecter plusieurs critères, dont les suivants :

  • Avoir une superficie minimale de 450 mm x 450 mm par travailleur dans la plate-forme et être munie d’un plancher antidérapant.
  • Ne pas avoir une largeur supérieur à la largeur horstout du chariot élévateur + 250 mm de chaque côté.
  • Comporter un protecteur contre les pièces en mouvement du chariot qui pourraient constituer un danger.
  • Avoir un garde-corps d’une hauteur entre 900 mm et 1100 mm, comportant une rampe intermédiaire et un rebord au plancher d’une hauteur minimale de 100 mm.
  • Comporter un point d’ancrage ayant une résistance de 18 kN (4000 lb) auquel le travailleur sera attaché.

 

Certaines entreprises désirent fabriquer elles-mêmes leur plateforme de levage de travailleurs. Il faut savoir que celle-ci devra ensuite être certifiée par un ingénieur. Il est donc souvent beaucoup plus simple (et souvent plus économique) d’acheter une plate-forme d’un fabriquant spécialisé.

 


Que nous dit la réglementation québécoise sur le levage sécuritaire de travailleurs à l’aide d’un chariot élévateur ?

Le Règlement sur la santé et sécurité du travail stipule à l’article 261 que le levage sécuritaire d’un travailleur à l’aide d’un chariot élévateur doit s’effectuer conformément à la norme de sécurité concernant les chariots élévateurs à petite levée et à grande levée, ASME B56.1.

Il est donc nécessaire de consulter cette norme qui énumère les règles de sécurité à suivre lors du levage de travailleurs à l’aide du chariot élévateur.


voir aussi

CIRCULATION DE CHARIOT ÉLÉVATEUR À PROXIMITÉ DES PALETTIERS, ATTENTION!


UN CHARIOT ÉLÉVATEUR HEURTE UN PALETTIER ! Y A-T-IL UN DANGER ?


PRUDENCE AVEC VOS ACCESSOIRES!


 

 

Retour à la liste des nouvelles