Les ponts élévateurs : des articulations à surveiller

Actualités - Image d'intro
Un accident qui aurait pu avoir de graves conséquences : un client se présente dans un atelier de la région de Montréal avec une camionnette qu’il désire faire inspecter. Un mécanicien la soulève à l’aide d’un pont élévateur à deux colonnes. Quatre personnes, dont le client, vont ensuite sous le véhicule pour vérifier son état. Au moment où ils s’éloignent, un des bras articulés (les pattes) du pont élévateur se déforme et fait basculer la camionnette vers l’avant. Heureusement, cet accident n’a pas causé de blessures graves puisque personne ne se trouvait dans la zone dangereuse.

Comment expliquer qu’une telle situation puisse se produire

Dans ce cas-ci, la conception même du pont élévateur est problématique. Le pivot du bras articulé est retenu en place par deux boulons fixés dans leur support (voir encadré). En cas de bris des boulons, rien ne retient le pivot. Le pivot peut donc glisser et ne plus retenir le bras articulé. Celui-ci peut alors se déformer et causer la chute du véhicule... sans avertissement.

Un modèle de pont élévateur à surveiller

Attention! Si vous utilisez ce type de pont élévateur, vous devez vous assurer que les boulons sont solidement vissés et surtout, qu’ils sont en bon état en tout temps.

On recommande d’enlever ces boulons une fois par mois et de les inspecter minutieusement. Il faut porter une attention particulière à la présence de fissures à mi-longueur. Vérifiez aussi s’il y a des rayures sur le pivot. Des rayures près de l’endroit où se trouvent ces boulons pourraient indiquer qu'ils ne tiennent pas correctement le pivot.

S’il y a des fissures dans les boulons ou des rayures sur le pivot, arrêtez immédiatement l’utilisation du pont élévateur et demander à un spécialiste de le vérifier et de le réparer.

Surveillez vos articulations!

Comme pour l’être humain, les articulations sont généralement les points faibles des ponts élévateurs. Il faut donc les inspecter et les entretenir avec soin selon les recommandations du fabricant.

De plus, il faut s’assurer que le mécanisme situé au niveau de l’articulation qui empêche le bras articulé de bouger lors du levage s’enclenche bien. Pour le savoir, on place les bras comme si on voulait lever un véhicule et on lève le pont élévateur (sans véhicule) pour que les bras soient à hauteur de la taille. Ensuite, on vérifie le mouvement des bras.

  • On étire d’abord complètement les bras articulés. Ceux-ci ne doivent pas bouger de bas en haut de façon trop importante (consulter le manuel d’utilisation et d’entretien du pont élévateur).
  • Le blocage latéral des bras articulés doit résister au moins à une force de 150 lb. Concrètement, on exerce une forte poussée latérale à l’extrémité des bras articulés. Le mouvement latéral doit être à l’intérieur des valeurs prescrites par le fabricant. De plus, le bras articulé ne doit pas sauter une encoche lorsque la poussée est appliquée. Soyez donc à l’écoute de bruits suspects qui pourraient signifier qu’on a sauté des dents.
  • Le jeu est à peu près égal pour tous les bras articulés. Lorsque le jeu est plus grand dans un bras, cela signifie souvent qu’il y a usure anormale... et qu’un accident se prépare.

 


Les composantes du pont élévateur après l’accident

(A) Support des bras articulés. Celui-ci monte et descend sur le poteau du pont élévateur
(B) Le bras articulé vient s’insérer sur la partie A.
(C) Ce pivot est ensuite inséré par le dessous et passe dans les trous des composantes A et B.
(D) Ces boulons - cassés - sont les seuls éléments qui retiennent le pivot. À droite : gros plan d'un des boulons cassés.

Les ponts élévateurs : des articulations à surveiller


 

S’il y a des fissures dans le boulon ou des rayures sur le pivot, arrêtez immédiatement l’utilisation du pont élévateur et demandez à un spécialiste de le vérifier et de le réparer.

La formation : essentielle à votre sécurité

S’assurer que tous les techniciens savent comment détecter les anomalies sur leur pont élévateur. Une formation peut être donnée dans vos établissements sur la vérification et l’utilisation sécuritaire des ponts élévateurs par le conseiller d’Auto Prévention de votre région.

 


Quelques conseils pour l’achat d’un pont élévateur

  • S’assurer d’acheter un pont élévateur d’un fabricant sérieux (le nom du fabricant doit être visible sur le pont élévateur).
  • S’assurer que la capacité du pont élévateur est clairement affichée.
  • Ne pas uniquement chercher le prix minimum. Un prix déraisonnablement bas peut être le signe d’une qualité douteuse.
  • Obtenir le manuel d’entretien et d’utilisation.
  • S’informer de l’historique du modèle de pont élévateur dont on veut faire l’acquisition.
    • Avez-vous vu ce même type de pont élévateur ailleurs?
    • Le vendeur peut-il vous référer des clients qui ont le même modèle?
    • Ceux-ci sont-ils satisfaits, ont-ils eu des problèmes particuliers?

 

Les ponts élévateurs : des articulations à surveiller

 

Retour à la liste des nouvelles