Matières inflammables et comburants: un cocktail explosif

Matières inflammables et comburants: un cocktail explosif

Parmi les produits contrôlés par le SIMDUT, les matières inflammables sont les plus présentes dans le secteur des services automobiles. Ces dernières sont incompatibles avec les comburants comme l’oxygène qui alimentent un incendie. Pour travailler en toute sécurité, il est donc important de connaître leurs dangers ainsi que les bonnes conditions d’utilisation et d’entreposage.

COMMENT RECONNAÎTRE LES MATIÈRES INFLAMMABLES?

Généralement, les matières inflammables comportent le sigle de danger SIMDUT ci-dessus. Leur niveau d’inflammabilité diffère selon les produits. C’est le point d’éclair qui nous permet de reconnaître une matière inflammable et son niveau d’inflammabilité. Plus le point d’éclair est bas, plus le produit est volatil. Donc plus la température de l’atelier augmente, plus il y a de vapeurs et plus le produit est dangereux.

On considère les produits ayant un point d’éclair sous 23°C particulièrement dangereux puisqu’ils peuvent s’enflammer n’importe quand. Pour les autres produits, les risques de surchauffe sont à surveiller. En effet, un incendie ou une explosion pourrait se produire si l’on soude à proximité ou si des tisons ou des étincelles atteignent le contenant. C’est pourquoi tous les produits dont le point d’éclair est inférieur à 60°C sont munis du sigle des matières inflammables et que certaines règles de sécurité s’appliquent aussi aux produits dont le point d’éclair est compris entre 60 et 93°C (voir l’illustration 1).

COMMENT CONTRÔLER LES RISQUES

Pour qu’un produit s’enflamme, il faut trois choses comme on le voit dans l’illustration 2 :

  • une matière inflammable qui sert de combustible ;
  • une source d’ignition, qui peut être une flamme ou une simple étincelle ;
  • de l’oxygène.

Si on élimine un seul de ces trois éléments, on évite tout risque que les matières inflammables brûlent. Les mesures de prévention se concentreront donc sur le contrôle des vapeurs des matières inflammables ainsi que l’élimination des sources d’étincelles.



 

MESURES DE PRÉVENTION POUR TRAVAILLER EN TOUTE SÉCURITÉ

Les matières inflammables et combustibles présentes dans l’industrie des services automobiles sont volatiles. Pour prévenir les incendies, il faut donc empêcher toute accumulation de vapeurs dans l’atelier.

  • Entreposez les produits non utilisés dans des armoires de sécurité, et conservez au poste de travail les quantités minimales nécessaires aux opérations courantes.
  • Transvasez et utilisez ces produits dans un endroit bien ventilé. On recommande donc de les transvaser sous une hotte et de les utiliser à un poste de travail ventilé adéquatement pour éviter toute accumulation de vapeurs.
  • Fermez les contenants immédiatement après usage. Les produits volatils tels que le nettoyeur à freins, les solvants et les peintures dégagent des vapeurs dès que le contenant est débouché. Cette règle s’applique aussi aux contenants de résidus inflammables.
  • Reliez les contenants à la terre. Le fil de mise à la terre sert à empêcher toute accumulation d’électricité statique et donc à prévenir les étincelles. C’est pourquoi les étiquettes SIMDUT exigent la présence de mise à la terre et de liaison équipotentielle du récipient et du matériel de réception.
  • Éloignez les sources d’ignition des postes où on utilise ces produits. Il faut laisser au moins 6 m (20 pi) entre ces produits et les travaux générateurs d’étincelles comme le meulage, et au moins 11 m (35 pi) lorsqu’il s’agit de travaux de soudage ou de découpage.
  • Ventilez l’établissement, et en particulier les points bas. Les fosses de réparation doivent être ventilées par extraction à partir du point le plus bas, à raison de 12 changements d’air à l’heure. Cette ventilation doit fonctionner en tout temps durant les heures d’exploitation, et nous recommandons même de la faire fonctionner jour et nuit.


RÉPARATION DES CAMIONS CITERNES ET DES VÉHICULES ALIMENTÉS AU PROPANE OU AU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ. ATTENTION !

Ces véhicules doivent être remisés à l’extérieur comme ils comportent des risques particuliers. De plus, lors des
travaux, des mesures de contrôle supplémentaires doivent être appliquées avant leur entretien : purge du réservoir, utilisation d’un explosimètre, surveillance par un opérateur selon la situation, etc. Pour ces travaux, nous vous recommandons de consulter nos procédures d’entretien pour les véhicules-citernes en cliquant ici.


voir aussi

SIMDUT : PENSEZ-VOUS AUX DIALOGUES DE SÉCURITÉ?


ACCÈS AUX FICHES DE DONNÉES DE SÉCURITÉ, C'EST CAPITAL!


LA FORMATION SIMDUT 2015 : EN FAITES-VOUS ASSEZ?


 

 

Retour à la liste des nouvelles