Une gestionnaire aguerrie: la santé et la sécurité au quotidien c'est possible!

Une gestionnaire aguerrie: la santé et la sécurité au quotidien c'est possible!

DE LA VENTE À LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ

Après une carrière en vente et en organisation d’événements spéciaux, Sylvie Champagne s’est orientée vers le service à la clientèle. Elle s’est vu confier le dossier de la santé et de la sécurité, pour un concessionnaire, puis un deuxième et enfin un troisième. Elle a appris « sur le tas » à documenter ses activités de prévention avec l’aide de sa conseillère de la mutuelle de l’époque.

PAR OÙ COMMENCER?

« Premièrement il faut être intéressé et motivé par la santé et la sécurité des gens autour de soi et réaliser les répercussions possibles sur les employés, leur vie et celle de toute l’équipe (perte de temps, de productivité, temps supplémentaire, etc.) », commente madame Champagne. Il faut comprendre que c’est pire si on ne s’en occupe pas. Choisir des périodes tranquilles dans l’année et des moments stratégiques dans la journée facilite grandement la gestion de la santé et de la sécurité. Inutile de faire ça tout seul! Demander de l’aide et du soutien des conseillers d’Auto Prévention facilitera la transition vers de nouvelles habitudes de travail. Nous sommes là pour vous expliquer l’importance des bonnes pratiques et de la réglementation en vigueur comme le port de lunettes ou de gants, etc. Il ne faut pas hésiter à poser des questions, à demander des conseils, à suivre des formations et à assister à des colloques pour découvrir les nouveautés et vous motiver.

«Pour réussir, le soutien du directeur général est essentiel. Il m’arrive de sentir dans certaines circonstances que d’être une femme est "dérangeant" pour certains clients qui n’apprécient pas mon style direct. Comme la santé et la sécurité du travail sont primordiales pour moi, je n’ai aucune tolérance pour les clients qui "s’invitent" dans l’atelier » – explique Sylvie Champagne.

« J’ai monté un cartable par concessionnaire avec différents onglets. J’y mets chacune des activités relatives à la santé et à la sécurité. La plupart des documents sont écrits à la main; ce qui est important c’est de garder des traces de ce qu’on fait. »

LES PRINCIPAUX DÉFIS

Le premier défi est de créer les fiches d'actions spécifiques très détaillées qu’il faut documenter. Même si ce n’est pas évident quand on commence dans un nouvel endroit de mettre ces activités en place et d’assurer les suivis, une fois qu’elles sont implantées et que les employés les ont intégrées, c’est plus facile! Mettre en place toute la documentation en relation avec les activités dans ses établissements est essentiel pour ne rien oublier, mais aussi pour pouvoir prouver vos actions à un inspecteur de la CNESST par exemple. Ainsi, vous êtes en contrôle face aux risques présents dans l’entreprise.

PLANIFIER À LONG TERME MAIS AUSSI AU QUOTIDIEN

« Chaque jour, on gère les risques pour que les employés soient en sécurité. Leur santé et leur sécurité me tiennent à cœur. Si un événement tragique survenait, je m’en voudrais beaucoup. Je ne sais pas si je serais en mesure de continuer. C’est simple en l’incluant au quotidien, selon les demandes des employés et des problématiques qui se présentent. Dès qu’on me parle d’un élément, je prends des notes, et je fais ensuite mon dialogue de sécurité avec mon brouillon. On gère au fur et à mesure, » explique Sylvie Champagne. Toute sa planification est faite à partir de son cartable : les quatre rencontres de santé et de sécurité dans l’année qui, selon les périodes ou les besoins, sont plus ou moins longues; les dialogues de sécurité mensuels et la tournée des lieux. Ces outils de gestion de la prévention sont documentés avec des notes manuscrites sur les sujets abordés, la date, l’heure et la durée. Certaines personnes préfèrent des rappels à l’ordinateur. Choisissez la méthode qui vous convient.

« J’apporte mon cartable à la maison 2 à 3 fois par année. Je prends alors quelques heures pour jeter les documents anciens, ça me donne souvent des idées pour des sujets de dialogues de sécurité. Je révise aussi mes activités à venir. Je me retrouve facilement en mettant des post-it dans mon cartable. »

Voir aussi

PRENDRE EN CHARGE LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ, EST-CE SI IMPORTANT?


GÉRER LA PRÉVENTION, ÇA MARCHE!


 

 

Retour à la liste des nouvelles