Vider un réservoir d’essence en mécanique ou en carrosserie

Vider un réservoir d’essence en mécanique ou en carrosserie

Les manuels techniques des fabricants sont généralement muets sur la méthode de vidange sécuritaire et le choix des équipements pour le faire. Tout au plus, ils indiquent parfois par où vider le réservoir. L’essence étant hautement inflammable, il faut contrôler les risques en ayant un environnement sécuritaire, puis en utilisant les bons équipements et les bonnes méthodes de travail.


PRÉVOIR UN RÉSERVOIR PRESQUE VIDE, C’EST BEAUCOUP MIEUX!

Beaucoup de ces travaux sont planifiés dans le cadre de rappels. Demandez au client d’apporter sa voiture avec un réservoir presque vide. Il y aura donc moins de carburant à transvaser.


Préparer les lieux avant le transvidage

1. Avoir une bonne ventilation

L’essence dégage des vapeurs inflammables qui sont plus lourdes que l’air. Il faut donc que l’atelier soit bien ventilé à raison de 4 changements d’air à l’heure, avec des bouches d’entrée et de sortie d’air situées à moins de 30 cm du sol pour que la ventilation balaie le sol.

2. Éloigner les sources d’ignition

Il faut éliminer toutes les sources d’ignition dans un rayon de 6 m et interdire tous les travaux qui produisent des tisons, des flammes ou des étincelles (comme meuler ou souder) dans un rayon de 11 m. Cette interdiction doit s’appliquer durant la vidange du réservoir et tous les travaux connexes comme l’enlèvement du réservoir et toute tâche sur le circuit d’alimentation en carburant.

De plus, l’atelier doit être exempt de toute cavité dans le sol, comme une fosse de réparation ou un caniveau. Lorsqu’il doit malgré tout y avoir des équipements sous le niveau du sol, comme une pompe submersible, ceux-ci doivent être antidéflagrants (classe I zone 1).

3. Installer de la signalisation

En plus d’avertir les travailleurs individuellement qu’un transvasage sera entrepris, il est recommandé d’installer une signalisation pour informer de la durée des travaux, telle des cônes placés autour de la zone à risque ou un gyrophare au plafond actionné pendant les travaux.

4. Avoir des équipements d’urgence à portée de la main

Compte tenu des risques d’incendie, il faut avoir près du poste de transvasage un extincteur, une couverture d’urgence et des feuilles absorbantes ou un boudin pour intervenir en cas de déversement.

CHOISIR UN TRANSVIDEUR APPROUVÉ ET SÉCURITAIRE

Le transvideur doit être approuvé par un organisme reconnu (muni du sceau FM ou UL). (2.1) Donc, il est muni :

  • d’un boyau de transvidage avec fil conducteur à l’intérieur (2.2) et qui ne produit pas d’étincelle;
  • d’une pompe antidéflagrante (classe I zone 2);
  • d’un cavalier (câble de mise à la terre) d’origine et d’une pince pour mettre le transvideur à la terre.

Par ailleurs, les baladeuses et les outils électriques ou à batteries utilisés dans la zone de travail immédiate doivent être antidéflagrants (classe I zone 2).

PROCÉDER DE FAÇON SÉCURITAIRE

Il faut vérifier le manuel technique du fabricant pour voir de quelle façon il faut s’y prendre pour vider le réservoir. Dans quelques cas, il est possible de passer par le goulot d’alimentation. Mais souvent, il faut soit aller sous le véhicule pour enlever la pompe à essence, soit enlever la banquette arrière du véhicule, soit passer par le coffre arrière pour accéder au réservoir.

Il faut évidemment utiliser les cavaliers de mise à la terre pour relier le véhicule et les équipements à la terre pour éviter les étincelles, et ce, avant de débuter le retrait de l’essence.

Si vous devez passer par un endroit fermé ou semi-fermé comme l’intérieur du véhicule, des mesures supplémentaires s’imposent. Avant de commencer, aérer le point où s’effectue le transvasage en ouvrant les portes et les fenêtres des deux côtés du véhicule ou le coffre arrière selon le cas.

ENTRETENIR LE TRANSVIDEUR

Avec le temps, le boyau sèche et casse, le cavalier peut se briser, etc. Toutes les réparations doivent être effectuées avec des pièces d’origine.


ÉVITER CES MANIPULATIONS

Interdire tout test électrique à proximité de l’ouverture du réservoir. S’il faut faire un test électrique de la pompe ou de la jauge, assurez-vous de bien ventiler les lieux avec un ventilateur et vérifiez que la concentration de vapeurs est sécuritaire en utilisant un explosimètre.

Sauf s’il est absolument impossible de faire autrement, videz toujours le réservoir avant de l’enlever. S’il faut absolument enlever un réservoir partiellement rempli, utilisez un support adapté à la forme du réservoir.

Lorsqu’il est vidé de son contenu, le réservoir contient quand même 0,5 L à 1 L d’essence. Il faut donc le manipuler soigneusement. Déposez-le à l’extérieur, dans un endroit aéré et loin des sources d’ignition.



Voir aussi

TRANVIDAGE D'ESSENCE : SE FORMER POUR NE PLUS PRENDRE DE RISQUE

PRENDRE EN CHARGE LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ, PAR OÙ COMMENCER?


PRIORISER LES MOYENS DE PRÉVENTION POUR UNE MEILLEURE EFFICACITÉ


UNE GESTIONNAIRE AGUERRIE: LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU QUOTIDIEN C'EST POSSIBLE!


PRENDRE EN CHARGE LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ, EST-CE SI IMPORTANT?


 

 

Retour à la liste des nouvelles