Vos dispositifs d’arrimage sont-ils en bon état?

Actualités - Image d'intro
Lors du dépannage routier, plusieurs équipements sont utilisés comme des courroies, des chaînes et le câble du treuil de la dépanneuse. Le matériel utilisé subit des chocs et parfois de la surcharge, de l’usure, en plus d’être exposé au soleil et à différentes conditions météorologiques. Tous ces facteurs affectent leur capacité. Des appareils défectueux peuvent compromettre la sécurité des usagers de la route et du conducteur de la dépanneuse : bris et projection de chaînes pouvant entraîner des blessures corporelles ainsi que le déplacement du véhicule lors du transport. Pour prolonger leur durée de vie, prenez l’habitude de les inspecter, de les utiliser en respectant leur limite de charge nominale et de les entretenir adéquatement.

FRÉQUENCE D’INSPECTION

Inspection visuelle avant chaque utilisation
Profitez de la Ronde de sécurité obligatoire pour inspecter vos appareils d’arrimage. Un livret d’inspection est disponible à peu de frais à l’Association des Professionnels du Dépannage du Québec (APDQ). Une vérification attentive des équipements utilisés après la journée de travail accélérera le départ du lendemain. (1)

Inspection annuelle
Il est recommandé qu'une inspection soit effectuée au moins une fois par année par un inspecteur qualifié. Conservez les documents détaillés des résultats de cette inspection dans vos dossiers.

Considérant les conditions particulières du milieu du remorquage, il est important de bien inspecter vos équipements afin de vous assurer qu’ils respectent l’état de conformité assurant votre sécurité et celle des personnes qui pourraient être dans une zone à risque lors de l’arrimage.

Propreté et rangement
La propreté et le bon ordre, c’est la base. Cela facilite l’inspection du véhicule lors de la ronde de sécurité obligatoire avant le départ. De même, si les chaînes, les sangles, les courroies à cliquet et les autres adaptateurs utilisés sont bien rangés, faciles d’accès et propres, la vérification sera d’autant moins longue et plus efficace. En effet, si chaque élément est à sa place, vous gagnerez du temps dans votre journée de travail et vous éviterez qu’ils se déplacent durant le transport. Globalement, cela aura des conséquences positives sur votre productivité. (2)

De plus, vous pourrez mieux juger de l’état des freins, de la suspension ou tout autre élément mécanique.

ÉLÉMENTS À CONSIDÉRER

Câble et poulies

  • Le câble du treuil est bien enroulé. Un mauvais enroulement l’endommagera avec l’utilisation. Éventuellement, des bris tels que des plis, des fils brisés, de l’usure prématurée en surface sont à prévoir. (3)
  • Le câble ne doit plus être utilisé s’il y a présence de 6 fils cassés ou plus dans 1 pas ou 3 fils ou plus dans un toron de 1 pas.(4)
  • La présence de rouille est un indicateur d’usure. Une lubrification régulière est à considérer dans votre entretien préventif.
  • La poulie installée sur le câble du treuil doit être retirée après les travaux pour ne pas l’endommager. Le linguet de sécurité doit être présent, en bon état et bien se refermer. (5)

 

En cas de doute, faites inspecter vos câbles par des inspecteurs qualifiés et demandez un rapport à l’appui.

Élingues : chaînes et sangles synthétiques/p>

  • L’étiquette d’identification indiquant la capacité de charge nominale des courroies et des chaînes doit être présente et lisible. (6)
  • L’abrasion et le frottement sur une pièce mécanique du véhicule entraînent une usure prématurée. Soyez attentif à l’œil qui est le point faible des sangles.
  • Les rayons UV altèrent les fibres, les assèchent et diminuent leur capacité. L’élingue est décolorée, elle devient alors plus rigide, ce qui se remarque lors de sa manipulation.
  • Pour les chaînes et autres accessoires : s’assurer que les maillons ne sont pas étirés, tordus, allongés ou fissurés. Observez les anneaux et les accessoires, nettoyez-les et lubrifiez-les. N’oubliez pas que la capacité d’une chaîne est celle du maillon le plus faible. (7)
  • Ne jamais laisser traîner les chaînes ou les crochets (J hooks) sur le sol.

 

Le matériel rejeté lors de l’inspection doit être détruit. Il est recommandé de couper les courroies synthétiques et les chaînes, et d’enlever les étiquettes d’identification pour éviter qu’elles ne soient réutilisées. Vous êtes responsable de vos équipements et il serait malheureux que ceux-ci causent des accidents regrettables.

De plus, assurez-vous de mettre à la disposition de vos employés des équipements et des accessoires de rechange pour éviter l’utilisation d’éléments non conformes.

Instaurer de bonnes pratiques ne prend que quelques minutes, mais aura des conséquences significatives sur votre travail sur la route.

Vos dispositifs d’arrimage sont-ils en bon état?

 

EXEMPLES D’ÉQUIPEMENTS NON CONFORMES

Vos dispositifs d’arrimage sont-ils en bon état

 

Retour à la liste des nouvelles