Nouvelles

Maladie sournoise, le syndrome du marteau hypothénarien (SMH) peut facilement être confondu avec d’autres troubles tels que le syndrome vibratoire ou la maladie de Raynaud qui se manifestent aussi par des doigts blancs. 

Pour mettre en garde les employeurs et les travailleurs, l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) publie une fiche de prévention intitulée Comment reconnaître le syndrome du marteau hypothénarien.

Le SMH est une maladie rare et méconnue, pouvant entraîner de graves lésions jusqu’à l’amputation des doigts si le diagnostic et le traitement ne sont pas appropriés. La maladie se développe chez les travailleurs qui utilisent des outils vibrants ou qui ont recours de façon répétitive à la paume de leurs mains comme un marteau pour frapper, écraser, presser ou tordre des objets. Un choc unique peut même être responsable de la maladie. Ces méthodes de travail ont pour conséquence de réduire la circulation sanguine vers les doigts, particulièrement le majeur, l’annulaire et l’auriculaire.

« Les travailleurs doivent être vigilants et ils ne devraient pas hésiter à consulter rapidement un médecin pour éviter de graves complications. Ils peuvent facilement observer certains symptômes tels que les doigts blancs ou bleus, raides et douloureux. Souvent, ils ressentent une hypersensibilité au froid, une baisse de la force musculaire de la main, un fourmillement ou un engourdissement des doigts. Pour prévenir ce syndrome, les travailleurs doivent d’abord et avant tout cesser de se servir de leur main comme d’un marteau ou d’utiliser une force excessive de préhension d’outils comme les clés à chocs, les pinces, les ciseaux ou même le levier de vitesse d’un véhicule », précise la Dre Alice Turcot de l’Institut national de santé publique du Québec, auteure principale d’une étude intitulée Vibrations mains-bras – Caractérisation du syndrome du marteau hypothénarien chez les travailleurs utilisant des outils manuels.

Les travailleurs les plus susceptibles d’être victimes du SMH dans le secteur des services automobiles sont les mécaniciens et les démonteurs de véhicules. Plusieurs outils peuvent causer l’apparition du SMH : les outils vibrants électriques ou mécaniques, les meuleuses, les clés à chocs, les pinces, les presses, etc.

Nous vous invitons à consulter nos dossiers techniques sous le thème de l'ergonomie, dont Troubles musculosquelettiques (TMS) aux membres supérieurs.

Josée Sabourin 
Coordonnatrice, communications et relations publiques