Déversement et soudage ne font pas bon ménage!

Actualités - Image d'intro
Un travailleur s’est gravement brûlé à la suite d'un déversement de diesel. C'est une saleuse remisée en attendant l'hiver qui a perdu du carburant. Le travailleur a apposé de l'absorbant, sans toutefois ramasser le déversement. Plus tard dans la journée, un travail de soudage a dû être effectué non loin de cette zone. Il s’en est suivi une explosion des vapeurs, causant un incendie qui a ravagé entre autres les vêtements du travailleur, causant des brûlures graves et permanentes aux jambes.

Plusieurs facteurs ont contribué à cet accident. Le travailleur ne savait pas que, pour faciliter le démarrage, de l'hydrate de méthyle, un composé hautement inflammable, avait été ajouté au diesel. Il faut savoir que l’absorbant n'empêche pas les vapeurs très volatiles de s’échapper dans l’air ambiant, ce qui représente un risque d'incendie important. Quand un tison de soudure a été projeté, les vapeurs se sont alors enflammées et le feu s'est propagé à l'absorbant souillé de diesel puis aux vêtements.

Êtes-vous à l'abri d'une telle situation dans votre établissement?

Les travaux dangereux (soudage, coupage, meulage, etc.) dans le domaine automobile sont monnaie courante. Dans les faits, le métier est risqué et de bien connaître les risques nous permet de mieux les gérer et de prévenir, justement, les accidents.

 

Déversement et soudage ne font pas bon ménage!

Des températures considérables

Le soudage, le découpage, le chauffage de pièce avec un chalumeau oxyacétylénique sont des travaux dits à chaud. Ils génèrent des températures de plus de 2 000°C, tout comme une scie radiale peut générer des niveaux de température jusqu'à plus de 500°C.

Dans ces conditions, la présence de matières inflammables sous forme de vapeurs dans l'environnement de travail, comme les additifs à carburant de type antigel à base d'hydrate de méthyle ou autre, l'essence, les nettoyeurs de pièces et de freins, les diluants à peinture ainsi que les autres types de produits pétroliers, posent des risques importants d'incendie. Restez à l'affût du symbole d'inflammabilité et prenez vos précautions : ramassez tout déversement sans délai, avec une pelle de plastique (pour ainsi éviter la production d'étincelles) et mettez les produits dans un contenant fermé prévu à cet effet.

 

Déversement et soudage ne font pas bon ménage!

Vêtements de travail

Dans notre accident, les vêtements et les équipements de travail ont été un facteur aggravant. Pour se protéger, le travailleur doit porter les équipements suivants :

  • Vêtements épais couvrant tout le corps en coton ignifugé, sans rebords ni poches;
  • Tablier en cuir;
  • Gants de soudeur en cuir munis de manchettes;
  • Bottes de soudeur approuvées CSA sans lacets, avec semelle antiperforation et coutures scellées.

 


Saviez-vous que...

Il est interdit de faire des travaux qui génèrent des étincelles pendant les travaux de transvidage d'essence dans un rayon de 6 mètres (20 pieds) du transvidage. De même que d'utiliser un équipement produisant une flamme nue dans un rayon de 11 mètres (35 pieds).


 

Tenue des lieux

Avant de procéder aux travaux, il est important d'évaluer les lieux. Y a-t-il des matières et des surfaces inflammables à proximité des opérations?

  1. Pensez à relocaliser l'entreposage de matières inflammables. Si vous manipulez des produits, il faut s'assurer d'avoir une distance de plus de 11 mètres (35 pieds) avec le poste de soudage-coupage. Faites un ménage des lieux et déplacez vos matières inflammables courantes de même que les matériaux combustibles (bois, papier, carton, tissus, rembourrage, etc.). À défaut, il faut mettre un mur barrière entre les matières problématiques et l'emplacement de soudage.
  2. Limitez les projections de soudure avec des écrans de protection. Sinon, il est nécessaire de recouvrir les surfaces d'une couverture d'amiante ou composée d'un autre matériau ignifuge.
  3. Assurez-vous d'avoir un extincteur d'incendie à portée de main et identifiez un autre extincteur fixe près de vous avant de commencer les travaux.
  4. Dégagez toutes les sorties de secours et les extincteurs fixes dans l'atelier en tout temps.

 

Pensez à votre santé et à votre sécurité, comme à celle de vos collègues est toujours de mise.

Renseignez-vous!

Pour plus d'information sur les autres risques reliés au soudage, consultez notre dossier Le soudage à l'aluminium: plus dangereux? paru dans notre édition de juin dernier. En visitant notre site Web à autoprevention.org, vous pourrez trouvez d'autres renseignements concernant entre autres les déversements, la procédure de transvidage d'essence et le soudage.

 

Déversement et soudage ne font pas bon ménage!

 

Retour à la liste des nouvelles