Des travaux à chaud sans mettre le feu

Des travaux à chaud sans mettre le feu

Chaque année, des ateliers mécaniques et des carrosseries brûlent. Les travaux à chaud comme le soudage, le coupage, le brasage et le chauffage de pièces génèrent des températures élevées, des flammes ou des étincelles. Une bonne planification des travaux, des lieux rangés et l’application de méthodes de travail adéquates réduiront les risques d’incendies.

Éviter les situations à risques telles que :

  • Véhicule en flammes suite à des travaux de démantèlement faits par oxycoupage;
  • Feu de poubelle causé par un tison de meulage;
  • Auto-inflammation d'une guenille souillée laissée dans une poche de pantalon;
  • Soudure ou meulage sur une roue jantée (risque d'explosion du pneu);
  • Réparation sur une citerne ou un réservoir de carburant qui n'a pas été purgé adéquatement.

PRIVILÉGIER LES MÉTHODES ALTERNATIVES

  • D’abord, demandez-vous si l’usage du chalumeau ou le coupage à la meule est requis, sinon remplacez-les par une opération produisant peu d’étincelles;
  • Utiliser le cisaillement hydraulique manuel pour couper de la tôle;
  • Remplacer les nettoyeurs inflammables par un produit qui ne l’est pas;
  • Choisir un outil à induction thermique pour dévisser un boulon plutôt que de le chauffer aux torches.

ÉVALUER LES LIEUX 
Il est essentiel de se préparer et d’observer les travaux qui se déroulent à proximité. 

Avant les travaux il faut :

  • Vêtements exempts de liquides inflammables,d’huile, de graisse, de poussières et résistants aux flammes (référez-vous à notre guide rapide sur l'oxycoupage
  • à l'acétylène);
  • Présence d’au moins un extincteur adéquat et de gicleurs;
  • Planchers et postes de travail propres et rangés. Retirer cartons, bois, tissus, poussière, etc.;
  • Matières inflammables éloignées à 15 mètres;
  • Application d’un gel ignifuge ou arrosage régulier des surfaces combustibles pour les maintenir humides;
  • Couvertures anti-feu ou écran protecteur;
  • Poubelles munies de couvercles refermables automatiquement;
  • Éloignement des drains et des grilles d’égout où des vapeurs inflammables peuvent s’accumuler;
  • Équipements utilisés en bon état (buses,régulateurs, valves et boyaux intacts, sans fuites, bonbonnes de gaz attachées).

Après les travaux il faut :

Donnez-vous du temps pour faire le tour 60 minutes suivant la dernière opération. Un tison logé dans un tas de carton peut prendre feu en quelques minutes aprèsla fin des travaux. Ces travaux devraient
donc être interdits durant la dernière heure du quart de travail.

En plus de toutes ces mesures de prévention, vous devez élaborer un plan des mesures d’urgence. Cet exercice comprend l’identification des risques d’incendie, l’établissement d’un point de rassemblement,
la vérification annuelle des extincteurs et l’exercice d’évacuation.

 

Abonnez-vous à la revue 
Auto Prévention pour ne rien manquer.

Je m'abonne

Voir aussi

UN TRAVAILLEUR GRAVEMENT BRÛLÉ LORS D'UNE DÉCOUPE DE VITRE LAMINÉE 


CONNAISSEZ-VOUS LES BONNE SPRATIQUES EN SOUDAGE ET DÉCOUPAGE?


DÉVERSEMENT ET SOUDAGE NE FONT PAS BON MÉNAGE!


LE SOUDAGE DE L'ALUMINIUM: PLUS DANGEREUX

 

Retour à la liste des nouvelles

Articles liés