Restez renseigné en suivant les actualités en santé et en sécurité du travail dans le secteur des services automobiles!

​Nous vous informerons des dernières publications, des changements réglementaires, des résultats de recherches tout en vous partageant des conseils en prévention, des bons coups du secteur ainsi que des projets de votre association Auto Prévention.


Le 36e Colloque d'Auto Prévention se déroulait le 22 mars dernier sous le thème: Ensemble avançons vers l’avenir. Cet événement annuel représente un moment privilégié pour l'association de réaffirmer sa raison d’être et sa mission en santé et en sécurité et pour faire évoluer ses actions en fonction des nouvelles réalités du secteur qui ne cessent d’évoluer. Plusieurs exposants étaient au rendez-vous pour présenter des équipements sécuritaires, parler de formation ou encore founir des conseils en matière de santé et de sécurité en milieu de travail. Plus de 150 participants ont eu la chance de rencontrer des conférenciers de renom. 

La conférence d'ouverture animée par Dre Marie-France Marin, chercheure au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et professeure-chercheure adjointe au département de psychiatrie de l’Université de Montréal portait sur le stress. Comment devient-on stressé(e)? Quels sont les effets du stress sur la santé physique et mentale?  Autant de questions auxquelles elle a offert des solutions telles que des techniques de respiration abdominale, l’exercice physique et même le rire pour faire cesser une réponse de stress. La matinée s'est poursuivie avec Nectarios  Economakis, co-fondateur de la compagnie PNR, une entreprise qui vise à aider les entreprises à élaborer leurs stratégies corporatives et digitales tout en facilitant l’exécution de leur vision. Il a expliqué comment intégrer le numérique aux objectifs d'entreprises et comment créer des objectifs intelligents pour chaque unité d'affaires.

L'après-midi a été consacrée à trois miniconférences dont une animée par Dre Alice Turcot sur le syndrome du marteau hypothénarien. On a pu apprendre les facteurs de risque reliés à cette maladie, comment en reconnaître les symptômes et les moyens de prévention. Tony Leroux, professeur titulaire à l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal et vice-doyen aux sciences de la santé, à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal nous a entretenu des dangers de la combinaison du bruit et des subsatances chimiques en milieu de travail. Il a présenté des données d’exposition propres au domaine de l’automobile, a fait état du risque d’acquisition d’une surdité en fonction de l’exposition quotidienne et il a donné des moyens à mettre en place pour réduire les risques pour la santé auditive. 

Alors que plusieurs jugements récents viennent confirmer la sévérité et le sérieux de l’application de la loi C-21, de nombreux propriétaires, gestionnaires et travailleurs se demandent comment faire pour éviter de se retrouver en fâcheuse posture vis-à-vis cette loi. Par l’entremise de deux conseillers d’Auto Prévention, les participants en ont appris davantage sur l’état de la situation actuelle et les obligations liées aux trois devoirs pour évoquer une défense de diligence raisonnable, soit le devoir de prévoyance, le devoir d'efficacité et le devoir d'autorité.

C'est avec une vive émotion que les participants ont accueilli la conférence de clôture de Mylène Paquette, première personne du continent américain à traverser l'Atlantique en solitaire à la rame, En 2013, après 5 années de préparation, Mylène quittait Halifax pour un prériple de 129 jours. Le 12 novembre 2013, elle est arrivée en France où son exploit a été félicité par les médias du monde entier. S’appuyant sur son parcours d’entrepreneuse, elle a fait des analogies pertinentes entre l’organisation ainsi que la réalisation de son incroyable expédition et les défis présents dans le milieu professionnel. Selon la navigatrice, la communication et la collaboration entre les membres d’une équipe sont d’une importance cruciale, voire viscérale.

En s’appuyant sur le paritarisme qui assure l’adhésion et la collaboration du milieu, nous avons à cœur de vous soutenir et de vous accompagner vers une prise en charge de la prévention, et ce, peu importe la taille de votre entreprise. N'hésitez pas à faire appel à nous. 

Lucie René
Coordonnatrice - Communications et relations publiques
L’assemblée générale annuelle d’Auto Prévention s’est tenue le 22 mars dernier au Manoir Saint-Sauveur, dans les Laurentides.

Le coprésident patronal Guy Letellier de l’Association des spécialistes du pneu et mécanique du Québec (ASPMQ), le coprésident syndical Sylvain Murphy d'Unifor section locale 4511, le trésorier Denis Mélançon de l’Association des services de l’automobile du Québec (ASA), ainsi que Claude Bernier de la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN) ont été reconduits dans leurs fonctions à titre de membres du comité exécutif.

Auto Prévention accueille également trois nouveaux administrateurs. Il s’agit de madame Céline Servant, représentante de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec (CCAQ), qui remplace madame Lise Roy, de M. Luc Fillion, représentant de la Corporation des carossiers du Québec (CCPQ) en remplacement de M. Richard Cliche et de M. Marc Cloutier, représentant de la Fédération démocratique de la métallurgie, des mines et des produits chimiques (CSD) qui remplace M. Gaétan Tremblay. 

Pour plus de détails concernant la composition du conseil pour l’année 2018, nous vous invitons à consulter la section Conseil d’administration du menu Association.

Sylvie Mallette 
Directrice générale 
 
Plusieurs effondrements de toitures sont survenus dans les dernières semaines partout au Québec et certains de ces évènements malheureux ont touché différentes entreprises du secteur automobile.
La principale cause est la surcharge occasionnée par le poids de la  neige et de la glace sur les toitures de nos milieux de travail. Ce phénomène représente un danger pour la sécurité des travailleurs.
Auto Prévention tient à vous rappeler qu’il existe deux ressources pratiques publiées par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) afin de vous supporter lors de vos opérations de déneigement de toiture : «Comment déneiger un toit plat» disponible en ligne à https://www.csst.qc.ca/prevention/theme/deneigement_toits/Pages/comment_deneiger_un_toit_plat.aspx
«Comment déneiger un toit en pente» disponible en ligne à https://www.csst.qc.ca/prevention/theme/deneigement_toits/Pages/comment_deneiger_un_toit_en_pente.aspx
Compte tenu des risques élevés rattachés à cette tâche, il est nettement préférable de confier ces travaux à une entreprise spécialisée en la matière.
Auto Prévention est présentement à la recherche d’une conseillère ou d’un conseiller en prévention. Il s’agit d’un poste permanent dont le port d’attache est situé à Québec (ou Rive-Sud de Québec).
Si vous êtes une personne autonome à la recherche d’un milieu de travail stimulant qui offre des conditions de travail avantageuses, il s’agit d’une belle opportunité pour vous.
Pour voir l'affichage du poste: https://www.jobillico.com/fr/opportunite-d-emploi/auto-prevention-association-sectorielle-.jRypJp/conseillere-ou-conseiller-en-prevention-region-de-quebec/2540137
Les personnes intéressées à ce poste devront faire parvenir leur curriculum vitae au plus tard le 13 mars 2019 à l’attention de Nathalie Blais, adjointe à la direction, par courriel à blais@autoprevention.org.
Nous remercions tous les postulants de leur intérêt. Toutefois, nous ne communiquerons qu’avec les personnes dont les candidatures seront retenues pour une entrevue.
Des modifications au Règlement sur la santé et la sécurité du travail sont entrées en vigueur le 3 janvier dernier. Plusieurs d’entre elles visent à accroître la sécurité des fosses de réparation.

La protection des fosses
Pour que la fosse soit bien visible, il faut la délimiter par une bande de couleur voyante et antidérapante d’au moins 30 cm de largeur (art. 335).
Pour prévenir les chutes, l’article 335.1 indique clairement que la fosse doit être protégée soit :
par un garde-corps sur le pourtour de la fosse;
par l’installation d’une barrière fixe d’au moins 0,7 m de hauteur, placée à au moins 1 m de distance de la fosse, ou
par une ligne d’avertissement (difficilement applicable à notre secteur).On peut aussi recouvrir la fosse au moyen d’un grillage ou d’un couvercle; le règlement établit alors la capacité minimale de ces dispositifs de protection.

À noter que ces exigences s’appliquent aussi lorsqu’une fosse n’est que partiellement occupée par un véhicule. La portion inoccupée de la fosse doit alors être protégée selon ces règles.

Une nouvelle exigence : la signalisation
Une affiche doit être placée près de chaque point d’accès, pour limiter l’accès au personnel autorisé seulement.
Pour en savoir davantageLa quasi-totalité de ces changements réglementaires se reflète déjà dans notre fiche technique.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter notre dossier technique sur les fosses de réparation.

Une fosse de réparation avec une chaîne de protection.
La chaîne résistante placée tout autour de la fosse fait office de barrière fixe. Toutefois, pour se conformer à la nouvelle réglementation, il faudrait que la chaîne à l’extrémité avant de la fosse soit située à au moins 1 m du début de la fosse. Selon la longueur des véhicules entretenus, il serait avantageux de créer un portillon d’entrée distinct, ce qui permettrait de maintenir la chaîne en place même lorsqu’on effectue l’entretien d’un véhicule.
Nous sommes heureux d'annoncer le nom de la gagnante du prix de notre sondage Crop qui s'est tenu l'automne dernier. Madame Manon Audette, de la ville de Sept-Iles est l'heureuse récipiendaire d'un ipad d'une valeur de 500 $. Toutes nos félicitations et un grand merci à tous nos participants!
Le 31 décembre dernier, madame Lise Roy, vice-présidente administration à la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec (CCAQ), quittait notre conseil d'administration pour une retraite bien méritée. Madame Roy a été administratrice de 2007 à 2013, coprésidente patronale et membre du comité exécutif de 2013 à 2017. Elle a aussi été membre de notre comité de lecture. Nous tenons à la remercier chaleureusement pour sa contribution et son engagement durant son mandat et lui souhaitons de beaux projets dans cette nouvelle étape de la vie.

Sylvie Mallette 
Directrice générale

La période de transition entre le Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) datant de 1988 et le nouveau SIMDUT 2015 arrive bientôt à sa fin. Cette transformation du SIMDUT 2015, qui est entrée en vigueur il y a 3 ans, avait plusieurs phases importantes dont les deux suivantes.

Lire la suite

Le fait que certaines personnes consomment des substances comme l'alcool ou des drogues illicites ou prennent des médicaments de façon abusive n'est pas nouveau. Toutefois, la légalisation du cannabis au Canada dès le 17 octobre 2018 fait ressurgir plusieurs interrogations. L'abus de substances peut avoir des répercussions sur le milieu de travail car, dès qu'il y a altération des facultés, le risque d'accidents augmente.

Lire la suite